Photo

1ère image du 74ème reboot de Batman…

Link

[Al2sf] Critique Vidéo : Edge of Tomorrow de Doug Liman [SPÉCIAL TOM CRUISE] (TEST 2)

Source : al2sf
Link

[Al2sf] Critique Vidéo : Edge of Tomorrow de Doug Liman [SPÉCIAL TOM CRUISE] (TEST 2)

Text

Sorti le 4 juin

image

Edge of Tomorrow de Doug Liman

Sujet : Dans un futur proche, des hordes d’extraterrestres ont livré une bataille acharnée contre la Terre et semblent désormais invincibles: aucune armée au monde n’a réussi à les vaincre. Le commandant William Cage, qui n’a jamais combattu de sa vie, est envoyé, sans la moindre explication, dans ce qui ressemble à une mission-suicide. Il meurt en l’espace de quelques minutes et se retrouve projeté dans une boucle temporelle, condamné à revivre le même combat et à mourir de nouveau indéfiniment (Allociné)…

Critique : La saison des blockbusters entamée, voici l’un des premier compétiteur au titre de “film de l’été 2014”. Qu’avons-nous au menu ? Tom Cruise ? Normal. De la science-fiction ? Très à la mode. Un boucle temporelle ? Pas très original mais rarement déplaisant. Et des aliens ? La routine quoi. Et donc ? Et bien tous ces morceaux, pas super originaux en soit forment, Ô agréable surprise : un assez bon film et un excellent divertissement. Je développe. 

image

Soyons honnête ici, ce film est une addition simple : “Un Jour sans Fin” + “Starship Troopers” Point.
L’une des idée du film est que nous sommes plus ou moins dans une recréation du débarquement de 1944 en Normandie (quel timing avec l’actualité dites-moi !), mais les aliens ont remplacé les nazis et le personnage incarné par Tom Cruise revit inlassablement une invasion…manquée. A lui de faire en sorte qu’elle réussisse, vous l’avez compris. Seulement, l’idée de “boucle temporelle” (tout aussi bien utilisée dans le très sympathique “Source Code”) est déjà assez vue et est un concept facile que l’on peut facilement décortiquer. D’abord le personnage panique, après il joue avec ses propres codes, puis il se lance à corps perdu dans sa “mission”, désespère, puis réussi ou échoue. Les enjeux sont les mêmes. Et c’est justement ici où le films tire un peu son épingle du jeu.
Cela va sans dire que nous suivons Tom Cruise dans son périple guerrier et temporel, mais il y’a quelques séquences où nous ignorons si son personnage les a déjà vécu ou pas, nous mettant en point d’égalité avec sa comparse, une femme soldat star, au courage de l’histoire. Cette “fluctuation narrative” est pour le moins rafraichissante au milieu d’une histoire qui, même si elle est bien constituée est pleine de poncifs du genre. 

image

Récemment la carrière de l’ami Tom Cruise n’était pas au sommet (plus en tout cas, depuis mission impossible 4). Son dernier film en date le très très raté “Oblivion" ne présentait pas une once d’originalité. Ici, non seulement l’histoire fonctionne mais Ton Cruise a vraiment un rôle ! Son personnage ne devient "Tom Cruise" (le Héros) que plus tard dans l’histoire. Il est d’abord un personnage réticent ce qui est (aussi) rafraichissant.
Autre point positif, le film à le mérite (et j’insiste vraiment sur ce point) de ne pas nous prendre pour des imbéciles, comme le cinéma américain sait si bien le faire. Vous savez, comme quand nous avons une scène avec un objet donné en secret à un personnage et que 10 minutes plus tard quand cet objet devient utile, il nous REMETTENT LA SCÈNE QU’ON VIENT DE VOIR ! Oui merci, notre mémoire remonte jusqu’à 10 minutes en arrière, si cela n’était pas le cas JE NE SERAIS PAS DANS UN CINÉMA ! (pardon, mais ça m’énerve)
Bref, ce film-là ne fait pas ça. Good for it.  

image

Pour finir, le film n’a pas une grande mise en scène, mais il est bien mise en image et il possède même quelques images sympathiques. Le scénario est correctement construit et suffisamment original pour nous tenir en haleine jusqu’au bout. 
"Mais Alban, tu dis tellement de gentillesse que je ne comprend pas que tu ne lui donne pas un 5 sur 5 ?
-Je sais, je sais, personnage imaginaire qui me parle pour développer mon propos. Seulement, cela reste un blockbuster. C’est bien fait, ça fonctionne mais après, c’est sûr que cela ne renouvelle pas le genre et que personne ne criera au génie. Mais fonctionner, sans être ennuyeux ou bête, de nos jours ? C’est déjà un succès. 

image

Verdict : Pas de chef d’œuvre ici bien sur, mais un divertissement dans le sens le plus noble du terme, avec du suspens, de l’action, des retournements…en ce début de période estivale, que demander de mieux ?

3/5

Photo

The Dream is dead, people…