Photo

Les Dents de la mer ? Tu parles, le pire tueur de tous…c’est l’homme…!

//

Shark week? What about human week?
The Most dangerous killer of them all…!

Text

Qu’est-ce qui vous brancherait le plus ?


Une critique vidéo du dernier film de la planète des singes avec récapitulatif de la saga


OU


Un présentation (sans critique du coup) des nouvelles séries US prévue pour la rentrée…?

^^


Vos avis, please…?

Text

Sorti le 30 juillet

(Mon Dieu qu’elle est moche cette affiche…!)

image

La Planète des Singes L’Affrontement de Matt Reeves

Suite/Reboot/Remake de la Planète des singes (un film qui date de 1968 !!) est dans les salles…! La question “habituelle” revient sur le tapis : peut-on faire du neuf avec du vieux…? 

Sujet : Une nation de plus en plus nombreuse de singes évolués, dirigée par César, est menacée par un groupe d’humains qui a survécu au virus dévastateur qui s’est répandu dix ans plus tôt. Ils parviennent à une trêve fragile, mais de courte durée : les deux camps sont sur le point de se livrer une guerre qui décidera de l’espèce dominante sur Terre (Allociné).

Critique : À un moment donné dans ce film, il y’a un singe à cheval, tenant une mitrailleuse dans chaque main tout en tirant un peu à droite et à gauche. “Quelle image ridicule !” me direz-vous (à raison) et pourtant…nous avons là probablement l’un (si ce n’est LE) meilleur blockbuster de 2014…! Si, si, je vous assure. Pourtant le pari était loin d’être gagné et ce malgré l’opus précédent, un film pourtant déjà réussi. Sachez, en ouverture que je n’aime pas les singes, voilà c’est dit, je tenais à ce que cela soit “on the reccord”. J’avais aimé le film original et même sa suite, malgré ses qualités encore plus kitch que le moment le plus kitch du premier. Le reste avait été purement inutile à mon goût -et je ne parlerais pas du “remake” de Tim Burton, parce que ce n’est pas la rubrique “blagues” de votre journal ici… Puis voilà qu’est annoncé un film un film servant de point d’origine à la mythologie simiesque. La Planète des Singes : l’origine (2011) fut une surprise pour le tout le monde. Bien joué, bien fait, bien écrit et mis en scène ce blockbuster surprise fut un succès (mérité) dont je fus moi aussi l’un des fan inattendu.   

image

Le précédent opus finissait sur un virus qui allait se déchainer sur le monde et ce film reprend 10 ans après ses événements, nous amenant dans une société post-apocalyptique (du petit lait pour le Hollywood d’aujourd’hui). Le film rend les choses très claires, dès la première image, le héros du film ne sera pas un humain. Plus de James Franco au casting, un Gary Oldman dans un second rôle et l’excellent Jason Clarke en guise de “faux héros” (à croire que les producteurs l’ont choisi lui pour en faire “l’anti James Franco, je parle au niveau du physique de base qu’on attend d’une star dans un blobkbuster de ce genre. “Ah, lui, ça m’étonnerai que ça soit le héros quand même…!” Vous m’avez compris). Non, le héros du film, c’est César. Seulement, nous ne sommes plus à l’époque de Roddy McDowall qui jouait César dans “La Conquête de la planète des singes” qui voyait les singes domestiqués (et “super bien maquillés”)  qui remplaçait chiens et chats se rebeller contre leurs “propriétaires”. Ici rien de tout cela. 

image

Le héros du film s’appelle César, mais la véritable star est Andy Serkis. L’interprète de Gollum mérite une véritable reconnaissance de la part de ses pairs. Il parvient à jouer un singe au stade le plus élevé de l’évolution tout en arrivant à lui insuffler assez d’émotion pour le rendre crédible et…humain. 
Le personnage principal donc, César, est un leader né, le premier de sa propre race d’ailleurs et il est intéressant de noter qu’il y’a comme un sentiment historique qui se crée en parallèle du film. En choisissant de mettre César, un singe, en personnage principal, nous ne suivons pas seulement ses “aventures” mais bel et bien la naissance de la civilisation simiesque, il y’a un côté “l’histoire en marche”, le tout agrémenté des recettes classiques, mais vérifiée de révélations, trahisons et alliances digne de la Rome antique et de ses intrigues…

image

La mise en scène est correcte, sans grande innovation. Les acteurs sont tous excellents (même si la pauvre Keri Russell fait figure de papier peint), de Jason Clarke à Gary Oldman il n’y a rien à redire. Bon, maintenant pour la question à 1000€ : les effets spéciaux…vous le savez si vous avez un peu suivi mes critiques précédentes, je ne suis pas un grand fan des effets numériques (trop “visibles” à mon goût). Alors que dire ici avec des hommes jouant des singes…? Et bien même si, à l’oeil, on remarque bien que le numérique est présent (LA malédiction des génération, comme moi, pré-Avatar) même si cela n’est pas trop gênant, il faut bien reconnaitre que la qualité est là (surtout dans les plan rapprochés des visages). C’était une condition nécessaire à l’immersion promise du film (et c’est toujours mieux que le vieux maquillage des premiers films)…    

image

Verdict : Un blockbuster intelligent qui ne prend pas ses spectateurs pour des idiots ? Je dis oui, plutôt deux fois qu’une. Se retrouver devant un film complet, original, bien fait et bien construit, quand même…ça fait du bien.  

4/5

Video

COmmunity saison 6 Yahoo Tease… ^^

Source : popculturebrain
Photo

Le meeting chez FOX après le succès des Gardiens de la Galaxie…