Posts Tagged: marvel

Photo

Je ne sais pas si ce qu’on entend est vrai, si la suite de l’Univers cinématique de Marvel pourrait passer par la “Civil War” mais si c’est le cas, j’ai hâte, laissez-moi vous le dire… ^^ 

Text

Sorti le 26 mars

image

Captain America, le soldat de l’hiver de Joe & Anthony Russo

Voici votre nouvelle dose (trimestrielle ?) de Marvel, aujourd’hui le patriote ultime est de retour…et donc ? God bless ou pas God bless?

Sujet : Après les événements cataclysmiques de New York de The Avengers, Steve Rogers aka Captain America vit tranquillement à Washington, D.C. et essaye de s’adapter au monde moderne. Mais quand un collègue du S.H.I.E.L.D. est attaqué, Steve se retrouve impliqué dans un réseau d’intrigues qui met le monde en danger. S’associant à Black Widow, Captain America lutte pour dénoncer une conspiration grandissante, tout en repoussant des tueurs professionnels envoyés pour le faire taire. Quand l’étendue du plan maléfique est révélée, Captain America et Black Widow sollicite l’aide d’un nouvel allié, le Faucon. Cependant, ils se retrouvent bientôt face à un inattendu et redoutable ennemi - le Soldat de l’Hiver.

Critique : Bon…je ne sais pas si vous vous en souvenez mais je vous ai fait, à vous comme à moi, une promesse récemment : celle de juger les films Marvel honnêtement maintenant. De ne pas m’en tenir à la geek attitude du “Ouf, le film fonctionne, c’est déjà bien alors OK" -comme je l’avais fait pour Thor : Le Monde des ténèbres. Cette époque est révolue, alors voici donc, ma VRAIE critique du dernier films Marvel en date Captain America : Le soldat de l’Hiver.
Un coup de gueule pour ouvrir le bal : ASSEZ avec les résumé sur les sites qui dévoilent immédiatement l’identité du soldat de l’Hiver. Certes, beaucoup ont lu l’histoire (géniale !) de Ed Brubaker mais beaucoup de ceux qui vont voir le film, non. Alors taisez-vous et laissez-les apprécier ce qui est vraisemblablement une surprise puisque ladite révélation n’arrive que passé une heure de métrage ! (c’est donc bien une révélation et non pas un simple élément/postulat de base) 

image

Nous retrouvons donc, Steve Rogers, Captain America, de nos jours, comme nous l’avions quitté après les Avengers, travaillant toujours pour le SHIELD. Joss Whedon avait tout un pan de son histoire inclue dans son film, mais cela fut coupé pour des raisons de timing, Pas de blagues revues un million de fois sur le fait qu’il s’adapte à notre époque et compagnie, déjà pour ça merci. Non, Cap’ est maintenant bien intégré et régulièrement mis en binôme avec la veuve noire qui, elle, essaye de le caser. Leur duo fonctionne assez bien, comme c’était déjà le cas dans le comics. Ce film est plutôt un film d’espionnage, une menace plane sur le SHIELD et donc le monde et Cap doit gérer tout seul car, comme le veut LA règle des films de ce genre : On ne peut faire confiance à personne.
Basé aussi sur une série de comics récents du SHIELD (Secret Warriors) qui implique le groupe terroriste HYDRA (comme ce fut le cas du premier opus), le film ne présente rien de très original, si ce n’est le chamboulement crée par la fin et qui nous réserve de belles surprises quant à la suite des Vengeurs et même, dans une autre mesure, en ce qui concerne la série télévisée Marvel’s Agents of SHIELD.

image

La série des Captain America au cinéma se démarque des autres films de la manière suivante : son procédé de base est toujours original : le premier film se passait pendant la seconde guerre mondiale et celui-là est un film d’espionnage. Il faut au moins le reconnaitre. Seulement, le fait d’avoir une intrigue indépendante (ce que j’attend personnellement : le fait que cela soit u film en lui-même et pas juste “un film de super-héros”) fonctionne si l’on a quelque chose à dire (comme Tony Stark qui se cherchait en tant qu’homme et héros dans Iron Man 3), ici, ce n’est pas le cas. Cap ne cherche pas vraiment sa place (même si on en parle), ses intrigues amoureuses ne sont que des gags et son message profond est…inexistant. Par essence (dans ce film du moins), Cap n’existe que par rapport aux autres : la veuve noire, Nick Fury, le Faucon (qui s’appelle Falcon, ben oui parce que “Faucon” c’était trop dur à dire) et bien sûr le soldat de l’Hiver. Il serait probablement plus intéressant de mettre Captain America face à un perte de ses valeurs, plutôt que de continuer à le voir régler des missions.
Notons la présence de Robert Redford (ce qui est quand même étonnant) qui est excellent bien que, comme tous les grands, il fait du “lui-même, mais ça suffit. Scarlett Johansson continue de prêter sa plastique à l’espionne Russe la plus célèbre de Marvel. Son personnage a assez de complexité et d’humour pour bien se démarquer du héros à l’écran, ce qui est une excellente chose puisqu’elle ne joue pas seulement “la fille” et puis surtout parce que c’est la seule super héroïne Marvel que nous ayons à l’écran actuellement et je trouve cela bien dommage, les petites filles aussi méritent des idoles “super-héroïques”…image

La mise en scène n’a rien d’extraordinaire, elle se contente de suivre l’action comme d’habitude. L’histoire est tout de même d’une linéarité basique et ne constitue que très peu de surprises à part, comme je le disais, dans sa conclusion finale. A titre informatif, je trouve que la fin du premier film fut l’une des meilleure des tous les films Marvel mais, en comparaison, celle-ci fait peine. Le film s’arrête presque comme au milieu d’une scène, nous promettant une suite plus ou moins basée sur les suite des événements auxquels nous venons d’assister alors qu’il vaudrait probablement mieux avancer… 

image

Verdict : Un film sympathique, mais inégal, plein de bonne volonté mais qui ne parvient pas à injecter quelque chose d’original dans le genre “Super-héroïque”. Encore une fois, un film de Captain America qui, au bout du compte, sonne plus comme une prélude aux Avengers qu’autre chose…

2.5/5

Text

Mea Culpa.

image

Je pense que je dois bien le reconnaître, j’ai été -je trouve- un peu trop “gentil” avec les films issus des studios Marvel.

Cette pensée m’est venue hier. Je regardais pour la seconde fois le deuxième Thor (The Dark World) et je me souviens sortir du cinéma, satisfait de l’expérience. C’était un bon film je pensais. Mais à la revision du même film je me rend bien compte que tout ses films ont un aspect commun, face auquel je devais plus ou moins inconsciemment, me voiler la face : ils sont moyens. Pas tout hein ? Attention. Mais je vais quand même essayer de retracer ici rapidement les films des studios Marvel pour les revoir d’une manière plus honnête.

image

(2008) Iron Man

Le ticket gagnant de Marvel Studios.

Probablement un de leur meilleur. C’est grâce à l’énorme succès de ce film que Marvel à pu se permettre tous les autres. Même si le schéma narratif du film est la base sur laquelle se baseront les autres, il reste le plus “frais”.
Et puis Robert Downey Jr. quoi. 

image

(2008) L’incroyable Hulk

Le géant aux pieds d’argile.

Bon, vous allez me dire que, étant donné le premier Hulk, ça n’allait pas être difficile de faire mieux. Certes ce film est sympathique mais n’apporte rien d’original. L’opposition du style Jekyll & Hyde de Hulk est sous-traitée et le développement du film pas très original. Je reste persuadé qu’il y a une possibilité de faire un GRAND film sur Hulk, sans que ça soit nécessairement Planète Hulk. 

image

(2010) Iron Man 2

L’erreur.

Comme beaucoup de mauvaises suites, Iron Man 2 est fait dans l’urgence. Marvel Studio à besoin de plus d’argent pour se préparer aux Avengers. Non pas que Hulk fut un échec (il a marché “comme il faut”, sans plus), mais autant ramener vite celui qui leur déjà tant apporter (niveau $$$). Seulement voilà, Iron Man 2 est mauvais. Sans enjeux véritable, ni menace, le film se contente de recycler le premier film sans en faire bien plus. A noter que je n’aimais déjà pas ce film sur le moment. ^^

image

(2011) Thor

Le ratage.

Bon celui-là m’a fait mal. Parce que un film Marvel loupé, Iron Man 2, je veux bien, mais deux ? Non c’est trop. Le problème de Thor -pour moi- est qu’on voit Asgard immédiatement. J’aurais plus apprécié une vision à l’image de celle du Thor version Ultimate Universe, dans le sens qu’il aurait fallu créer le mystère. Voir immédiatement Thor dans son habitat initial casse la magie et pour preuve, les scénaristes ont immédiatement introduit le fait que les “Dieux” Asgardiens n’était en fait que des sortes de Viking génétiquement modifiés par des Aliens ou je ne sais quoi, pour les rendre plus “humains” aux yeux des spectateurs. Et c’est bien l’erreur principale d’Hollywood depuis longtemps maintenant : prendre ses spectateurs pour des cons ! Personne n’est capable d’assumer des Dieux dans un film ! Bref, entre ça et le visuel sorti droit d’un Bioman, Thor est -avec Iron Man 2- le plus mauvais des films Marvel Studios…

image

(2011) Captain America : The First Avenger

La bonne surprise.

Probablement de peur que les spectateurs ne comprennent pas que le film des Vengeurs arrive, les exécutifs du studio ont jugé judicieux d’ajouter “The First Avenger” au titre, alors que, en plus d’être inutile et sans rapport avec le film, cela est techniquement faux (tous les fans de comics vous le diront : Captain America n’était pas dans le premier groupe des Vengeurs). Si on passe outre le maquillage tout relatif de Crâne Rouge (là où une interprétation aurait été tout aussi bénéfique au lieu d’un VÉRITABLE Crâne Rouge), Captain America est un film sympathique. Le fait de placer le contexte du film pendant la seconde guerre mondiale fut une décision courageuse et intelligente je trouve. Et la fin à la mérite d’être originale. 

image

(2012) The Avengers

Le gros morceau. 

Voici ce que les fans attendaient depuis toujours. La réunion des “Earth Mightiest Heroes” ! Et, soyons honnêtes, personne n’a été déçu et moi le premier. Comme tout à fait au courant des attentes des fans, Joss Whedon (maintenant grand architecte de Marvel Studios -narrativement parlant) a fait plaisir à tout le monde. Après, toujours dans cette optique “honnête”, les Avengers est un bon film mais pas exceptionnel quand on le regarde objectivement. Heureusement que l’esprit “fun” et l’humour ont été mis au centre, cela fait passer les erreurs ou la sous-exploitation de certains personnages (tousse-tousse-Thor!). 

image

(2013) Iron Man 3

Le dissonant. 

Voici la grosse divergence chez les fans de Marvel…enfin je dis ça, c’est tout relatif. Parce que le film à quand même connu un succès monstrueux indépendamment de la polémique de geek qu’il a crée…bon on va y aller : SPOILER : Le mandarin est un acteur. FIN SPOILER Je ne sais pas si c’est dûau fait qu’il est récent, mais Iron Man 3 est probablement mon préféré des films Marvel, et ceux même en lumière de mon récent changement de pensées à l’égard de la firme. Je trouve que c’est un vrai film, avec une vraie intrigue, contrairement à la plupart des autres films.

image

(2013) Thor : Le Monde des ténèbres

Le Melting Pot.

Voilà donc celui qui fut mon “wake up call” des films Marvel. Je l’ai donc apprécié en salle (en même temps après le premier, je pense que Thor contre une chèvre m’aurait tout aussi satisfait). Pourtant il faut bien le reconnaitre, Marvel veut tellement satisfaire tout son public qu’il va jusqu’çà ajouter des touches de Star Wars dans son Thor…je veux dire, le premier avait uin aspect kitch, qu’ils ont rectifié en prenant à la réalisation un homme de “Game of thrones” et OUI, Asgard est nettement plus proche de la BD, mais les Asgardiens avec des sortes de sabre lasers…? Pourquoi ? Ce thor est l’exemple même du problème de structure des films Marvel : une narration trop téléphonée, un méchant sans saveur (crime impardonnable !),  

image

Note 1 : Les courts-métrages

(2012) Item 47 / (2014) All hail the King

Le premier était totalement inutile et ne servait probablement qu’à montrer un peu plus le fonctionnement du Shield. Le second en revanche est vraiment bien conçu, très drôle et sert uniquement à faire plaisir aux Fans d’iron Man 3 mais aussi à ses détracteurs, puisqu’il annonce l’existence -véritable- du Mandarin. 

image

Note 2 : Le Futur

Alors que le nouvel captain America s’apprête à pointer le bout de son nez sur nos écrans, une chose est sûre : Marvel est actuellement au sommet. La bande-annonce des “Gardians of Galaxy” s’avère étonnamment plaisante (et drôle), ce qui laisse à penser que Marvel à plus d’une corde à son arc. Il reste encore la suite des Vengeurs pour “tout casser” au Box Office avant que tout soit dans une situation plus périlleuse avec l’avenir incertain quant au rôle de Tony Stark tenu par Robert Downey Jr. et donc la pérennité de la franchise. Allons-nous voir, comme les James bond, de nouvelles incarnations des héros, ou des reboots à foison ? L’avenir nous le dira, ce qui est sûr c’est que pour le court terme, il s’annonce déjà radieux pour Marvel, j’espère juste que l’originalité sera plus de mise, au détriment de la “sécurité” d’une narration mâchée… 

Text

Sorti le 30 octobre

image

Thor : Le monde des ténèbres de Alan Taylor

Le grand blond au gros marteau est de retour ! Et un vilain veut détruire l’univers. Pourquoi ? Parce que. Aujourd’hui dans notre nouvelle édition de “Marvel Films -Phase 2 : Thor Numéro 2”

Sujet : Thor se bat pour restaurer l’ordre dans le cosmos, mais une ancienne race, sous la conduite du terrible Malekith, un être assoiffé de vengeance, revient pour répandre les ténèbres. Confronté à un ennemi que même Odin et Asgard ne peuvent contrer, Thor doit s’engager dans son aventure la plus dangereuse et la plus personnelle, au cours de laquelle il va devoir s’allier au traître Loki pour sauver non seulement son peuple et ceux qui lui sont chers, mais aussi l’univers lui-même (Allociné).

Critique : Comme tous les 6 mois maintenant (on en prend l’habitude, tous ensemble), le Marvel nouveau est arrivé. Dans ce qui constitue, chronologiquement, la suite directe des Avengers (Thor ramène Loki en Asgard), le Dieu Nordique affronte un méchant elfe noir à la personnalité à peine plus développée qu’une table basse, mais j’y revendrais.

D’abord mettons les choses au point, ce Thor : Le monde des ténèbres est bien supérieur au premier, sans ambiguïté. Personnellement, je fais parti de ces gens déçus par le côté “kitch” d’Asgard développé par Kenneth Branagh dans le film précédent, sans compter que le film avait un côté “nunuche” dirons-nous. Rien de tout cela ici. Le kitch est remplacé par une touche de Star Wars (les méchants elfes noirs ont des vaisseaux et des pistolets laser…pourquoi ? Bonne question).

image

Son principal défaut, indépendamment d’une structure toujours similaire qui convient aux films de super-héros, est vraiment l’absence de personnalité donnée au “méchant” Malekith qui se contente juste…d’être méchant. Passer de Loki dans le premier (qui a une vraie motivation…qui n’a d’ailleurs pas changée ici) à ça, est un peu dur.  En parlant de méchant justement, le sel du film se tient sur la relation entre Thor et son frère Loki (le grand méchant des Avengers). 

image

Indépendamment de cela, Nathalie Portman fait toujours “la fille” (les personnage féminins étant aussi développés qu’une liste de course dans ces films), mais avec talent (puisque c’est Nathalie Portman quand même). Sa relation avec Thor évolue en quasi relation de couple, ce qui ne manque pas d’apporter un peu plus d’humour dans le film, par ailleurs drôle par moment. La mise en scène est assurée par un pro de la télé. Alan Taylor a réalisé -pour HBO principalement, des épisodes de Six Feet Under, des Sopranos et, plus récemment, de Game of Thrones. Beaucoup disent souvent que beaucoup de gens de cinéma vont aux séries TV (généralement avec succès), mais l’inverse existe, la preuve, et cela rend bien. Sans être géniale ou originale, la mise en scène de Taylor est au pire honnête, au mieux inspirée. Etant donné que les Majors lui ont proposé la réalisation du Terminator 5, tout laisse à croire que nous reparlerons de lui bien assez tôt.

image

L’intrigue du film semble tout de même calqué sur le précédent film (Oh mon Dieu, un vieil artefact qu’un méchant veut peut détruire le monde ?!), avec la différence que le monde et les personnages sont déja introduits, ce qui fait gagner du temps, un peu, comme si ce film était une correction du précédent. Le même, mais en mieux (et avec Loki dans un autre rôle). Les acteurs se tiennent tous et l’histoire est cohérente. Comme d’habitude, un des deux scène post-générique ouvre une nouvelle piste piste pour un des prochain film Marvel Guardians of the Galaxy et laisse présager jusqu’où l’univers Marvel va aller (Fans de comics, vous savez ce que Infinity Gems veut dire ^^)… 

image

Verdict : Un Marvel plus vers porté vers le haut que vers le bas. Supérieur au premier et assez fun. un film qui assume son statut de “film pop-corn”. Frais bien que pas particulièrement original, Thor : Le Monde des ténèbres est exactement ce qu’il prétend être : un bon film de super-héros. 

3/5

Text

Sorti le 19 Juin

image

Man of steel de Zack Snyder

L’homme volant en pyjama revient ! Et Michael “The Iceman” Shannon semble avoir une dent contre lui ! ^^ (hum, y’aurait pas une thématique spéciale sur lui ce mois-ci ?)

Sujet : Un garçon apprend qu’il est doté de pouvoirs extraordinaires et qu’il n’est pas né sur Terre. (…) Mais le héros en lui se doit de faire surface pour sauver le monde de l’annihilation et devenir un symbole d’espoir pour l’humanité entière (Source : Allociné).

Attention, ça va être long !

Prologue (ou: “Avant le film”) : Comme on ne se refait pas, je vais être honnête : je ne suis pas fan de superman. Pourquoi ?
Comme beaucoup d’autres je vais vous servir le même argument imparable : Superman est invincible. Il est -en lui-même- la représentation parfaite de l’opposition entre l’univers Marvel et DC : D’un côté des héros faillibles, avec leur états d’âmes, de l’autre des figures mythologiques, quasi-inébranlables sur lesquels des sentiments ont été apposés…mais je m’éloigne du sujet.

Superman est donc invincible, sa seule faiblesse est la kryptonite tout comme celle du réalisateur Zack Synder est la scénarite (NB: L’absence de scénario). Snyder est le metteur en scène d’assez peu films, ce qui me permet d’en faire le compte : “L’armée des morts”, le remake de “Zombie" de Romero, un film fort sympathique. "300" où l’homme y aura inventé le "accéléré/lent/accéléré" (vous voyez ce que je veux dire). Mouvement maintenant trop utilisé et donc déjà désuet. ”300" est tiré du graphic Novel du grand (fut un temps) Frank Miller. Vient ensuite "Watchmen" adapté du comic culte de Moore & Gibbons. Film qui -même s’il est visuellement réussi- est pourtant passé à côté de son statut de "film à message" pour rester uniquement du grand spectacle (ça s’écrit "Blockbuster") et qu’Alan Moore lui-même a renié (mais bon, il renie tout). Ce qui nous amène a son dernier film en date : "Sucker punch”. Et là : surprise ! Ce n’est pas une adaptation, pas un remake…mais bien un film original ÉCRIT par Monsieur Snyder s’il vous plaît ! Et…? Et ben : un visuel juste phénoménal mais un scénario, même pas mauvais, plutôt…inexistant. Ou l’équivalent de ce qu’écrivait une classe de CM2. Et aujourd’hui ? Superman, pardon, “Man of steel" de Zack Snyder arrive en salles. Une adaptation. Tirée d’un comic. Deuxième reboot d’une série de films et mi-remake de "Superman 2" de Richard Donner…

Et sinon le film tu l’as vu ou tu vas juste nous gaver à parler pendant 40 ans ?"
Oui, je l’ai vu. 


Critique (ou “Après le film”) : Laissez-moi commencer par ma première pensée en sortant du cinéma : “Mais c’est encore possible d’avoir un tel budget, autant d’acteurs, faire autant de promo et avoir quelque chose d’aussi…catastrophique ?”

Oui, c’est le mot que j’ai choisi : “Man of steel" est un film catastrophique. Et non, je n’essaye pas de détourner un adjectif négatif pour en dire du bien. Ce film est vraiment mauvais. En d’autres mots : n’y allez pas !

Oui, oui rassurez-vous, je vais développer :

-La mise en scène de Zack Snyder est presque insupportable (Soit son caméraman est atteint de la maladie de Parkinson, soit le tournage a subit un tremblement de terre constant…).

-L’acting est…”bordeline”. C’est a dire que le jeu des acteurs va du mauvais (Russel Crowe), à l’insipide (Henry Cavilll) jusqu’au convenable…c’est à dire Michael Shannon qui, au moins, assume son statut de méchant presque grand guignolesque).

-Le scénario…un mystère !  Vous voyez, le scénariste, c’est David S.Goyer. Il a écrit “Batman begins" (Whouaah !) mais il a aussi écrit (et réalisé) "Blade 3" (Ooooh !).Seulement voilà, le 1er Batman, Il ne l’a pas écrit seul. Alors que Blade 3 ? Oui. Et devinez quoi ? ben il était en solo pour “Man of steel" aussi…

Exemple de l’état de déposition avancé du scénario ?
20 bonnes minutes la planète Krypton (avec ses coups d’état et sa destruction) puis…on nous re-raconte dans son intégralité, tout cela pendant 10 minutes, à peu près une demi-heure plus tard.

Et puis : c’est pas que l’intrigue n’a ni queue ni tête c’est juste que -malgré les apparences- il n’y en pas.

-Et ces fameuses scènes d’action que beaucoup de monde attendait ? Et bien après 1h45 de film sans intérêt, laissez-moi vous dire que quand nous nous retrouvons aux moments tant attendus et bien…il ne suscitent plus d’intérêt. La bagarre finale détruit quasiment toute la ville -en terme de nombres de destructions, la scène finale des “Avengers" c’est "Martine à la plage" à coté. De plus, ces scènes sont tellement "spectaculaires" qu’elles ont un côté "too much".
Je m’explique : la technologie d’aujourd’hui nous permet de TOUT faire; et c’est justement ce que se permet 
Zack Snyder ici : tout. Ainsi, à force de trop nous en donner, il n’y à plus rien à voir.
Plus rien qui donne envie en tout cas.

-Bien sûr, certains diront que les nombreux flash-backs qui ponctuent le film sont beaux et que la psychologie du personnage est bien développée…ce à quoi je réponds : Qui -dans le monde- ne connait pas les origines de Superman ? Sérieusement ?!
Donc le fait de devoir repasser par là en tant que spectateur est tout de même assez ennuyeux -surtout étant donné la longueur du film. 

-Reste enfin un dernier point que je devais aborder : la dimension christique du personnage. Alors oui : toute la mythologie de Moïse et/ou du Christ est là. C’est un fait, Joe Schuster & Jerry Siegel ont crée Kal-El tel quel (^^). Seulement, le film ne se contente pas de répéter ses points, elle les met en exergue au point que cela en devienne risible (voilà Clark dans une église, avec Jésus sur un vitrail derrière lui ou Superman se jetant dans le vide en position christique…sans oublier de préciser qu’il a…33 ans bien sûr). 

Bon j’arrête, j’en aurais encore beaucoup à dire, mais ça sera dans mon prochaine ouvrage :

image

Est-ce un oiseau ? Un avion ? Non, c’est une merde
(Editions La Musaraigne - sortie Novembre 2013).

Une phrase pour résumer l’état d’esprit en sortant de la salle, je cite un ami : “Tu crois qu’il reste des trams qu’on puisse se jeter dessous ?" Pas mieux, Guillaume. 

Verdict : Sérieusement, j’aurais aimé conclure cette critique avec un point positif…mais il n’y en a pas.

Triste confirmation qu’un éventuel film “Justice League" n’est pas prêt d’arriver. Ce "Man of Steel" nous donne aussi clairement le vainqueur dans le combat qui engage les deux fameuses filiales de comics.

Marvel a gagné.

0,5/5
(pour Michael Shannon)